Écoute Israël !

Le Père Mario St-Pierre, docteur en théologie est spécialiste de la Nouvelle Évangélisation.
Il est prêtre du diocèse de Québec

Moïse se posait sérieusement la question dans le livre du Deutéronome : comment le peuple d’Israël pourra-t-il transmettre de générations en générations la parole de Dieu qu’il a reçue ? Moïse ne pouvait pas entrer en Terre Promise et avant de le laisser franchir le Jourdain, il énonce les principes fondamentaux de la transmission de la Parole pour qu’elle se déploie de générations en générations. L’enjeu de cette transmission se vit au cœur de la famille. La parole reçue et vécue en famille est la condition essentielle de sa pérénité et de sa fécondité.

1 – Un acte de foi

Transmettre la Parole est d’abord et avant tout un acte de foi. Cet acte de foi s’enracine dans l’écoute. Combien de fois le mot « écoute » est-il utilisé dans une journée au sein de la famille ? L’écoute entre les époux, l’écoute entre les parents et les enfants, l’écoute entre les enfants eux-mêmes et l’écoute de Dieu est un défi du quotidien. Sans « écoute » l’affirmation fondamentale de la foi est impossible. C’est l’expérience du peuple d’Israël, mais aussi de toute communauté et de toute famille.

« ÉCOUTE, Israël ! Le SEIGNEUR notre Dieu est le SEIGNEUR UN. » (Deutéronome 6, 4)

2 – Un enracinement dans l’amour

L’écoute de la parole s’enracine dans l’amour pour faire grandir l’amour. Tout l’être (cœur, esprit et volonté) est investi dans l’acte de foi au Dieu unique. Tout l’être de la personne peut s’ouvrir à un amour vrai, profond, durable et fécond. La famille qui écoute la Parole et la laisse grandir permet le développement d’un amour inépuisable qui unifie la personne dans toutes ses dimensions.

« Tu aimeras le SEIGNEUR ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ta force. » (Deutéronome 6, 5)

3 – Un acte de présence

La parole donnée et reçue est un acte de présence. Le monde aujourd’hui nous pousse et nous entraîne à la dispersion, à la distraction et finalement à la dissolution de notre identité. Se rendre présent à la parole ouvre le cœur à la présence même de Dieu. La famille est en quelque sorte le sanctuaire vivant de la présence de Dieu qui unifie et construit la famille elle-même et chacun de ses membres. Là aussi il y a un beau défi à relever. Lire et écouter la parole de Dieu en famille permet non seulement de se rendre présent l’un à l’autre, mais aussi d’être présent à Celui-là même qui est Présence.

« Les paroles des commandements que je te donne aujourd’hui seront présentes à ton cœur. » (Deutéronome 6, 6)

4 – Au coeur de la maison

« Tu les leur diras quand tu resteras chez toi … » (Deutéronome 6, 7)

Là aussi les termes hébreux sont très concrets : « …quand tu seras assis dans ta maison ». La Parole est appelée à habiter non seulement les cœurs, les esprits, les personnes, mais aussi la maison dans laquelle elle est accueillie et vécue. Le devoir de « s’asseoir » pour partager la parole de Dieu au cœur de la « maison » nous permet de relire à rebours. La MAISON :

  • évoque l’intimité familiale au cœur de laquelle la Parole est partagée ;
  • est le signe concret d’une réelle transmission des parents qui ont à cœur de construire leur vie de famille sur le roc solide de la parole ;
  • rend Dieu présent dans toutes les dimensions de la personne et de la famille ;
  • ouvre à l’écoute pour faire grandir l’amour ;
  • et permet l’acte de foi en ce Dieu, Unique Seigneur, source de toute grâce

À vous parents de discerner le lieu, le moment, le rythme pour vivre ce temps de partage de la Parole. Et peut-être de commencer avec ce texte fondamental du Deutéronome 6, 4-7…

« Que la famille soit ! » Et Dieu vit que cela était très bon.

 

Rejoignez-nous !
Articles divers

P. Mario St-Pierre

Écoute Israël !

Moïse se posait sérieusement la question dans le livre du Deutéronome : comment le peuple d’Israël pourra-t-il transmettre de générations en générations la parole de Dieu qu’il a reçue ? Moïse ne pouvait pas entrer en Terre Promise et avant de le laisser franchir le Jourdain, il énonce les principes fondamentaux de la transmission de la Parole pour qu’elle se déploie de générations en générations. L’enjeu de cette transmission se vit au cœur de la famille. La parole reçue et vécue en famille est la condition essentielle de sa pérénité et de sa fécondité.

1 – Un acte de foi

Transmettre la Parole est d’abord et avant tout un acte de foi. Cet acte de foi s’enracine dans l’écoute. Combien de fois le mot « écoute » est-il utilisé dans une journée au sein de la famille ? L’écoute entre les époux, l’écoute entre les parents et les enfants, l’écoute entre les enfants eux-mêmes et l’écoute de Dieu est un défi du quotidien. Sans « écoute » l’affirmation fondamentale de la foi est impossible. C’est l’expérience du peuple d’Israël, mais aussi de toute communauté et de toute famille.

« ÉCOUTE, Israël ! Le SEIGNEUR notre Dieu est le SEIGNEUR UN. » (Deutéronome 6, 4)

2 – Un enracinement dans l’amour

L’écoute de la parole s’enracine dans l’amour pour faire grandir l’amour. Tout l’être (cœur, esprit et volonté) est investi dans l’acte de foi au Dieu unique. Tout l’être de la personne peut s’ouvrir à un amour vrai, profond, durable et fécond. La famille qui écoute la Parole et la laisse grandir permet le développement d’un amour inépuisable qui unifie la personne dans toutes ses dimensions.

« Tu aimeras le SEIGNEUR ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ta force. » (Deutéronome 6, 5)

3 – Un acte de présence

La parole donnée et reçue est un acte de présence. Le monde aujourd’hui nous pousse et nous entraîne à la dispersion, à la distraction et finalement à la dissolution de notre identité. Se rendre présent à la parole ouvre le cœur à la présence même de Dieu. La famille est en quelque sorte le sanctuaire vivant de la présence de Dieu qui unifie et construit la famille elle-même et chacun de ses membres. Là aussi il y a un beau défi à relever. Lire et écouter la parole de Dieu en famille permet non seulement de se rendre présent l’un à l’autre, mais aussi d’être présent à Celui-là même qui est Présence.

« Les paroles des commandements que je te donne aujourd’hui seront présentes à ton cœur. » (Deutéronome 6, 6)

4 – Au coeur de la maison

« Tu les leur diras quand tu resteras chez toi … » (Deutéronome 6, 7)

Là aussi les termes hébreux sont très concrets : « …quand tu seras assis dans ta maison ». La Parole est appelée à habiter non seulement les cœurs, les esprits, les personnes, mais aussi la maison dans laquelle elle est accueillie et vécue. Le devoir de « s’asseoir » pour partager la parole de Dieu au cœur de la « maison » nous permet de relire à rebours. La MAISON :

  • évoque l’intimité familiale au cœur de laquelle la Parole est partagée ;
  • est le signe concret d’une réelle transmission des parents qui ont à cœur de construire leur vie de famille sur le roc solide de la parole ;
  • rend Dieu présent dans toutes les dimensions de la personne et de la famille ;
  • ouvre à l’écoute pour faire grandir l’amour ;
  • et permet l’acte de foi en ce Dieu, Unique Seigneur, source de toute grâce

À vous parents de discerner le lieu, le moment, le rythme pour vivre ce temps de partage de la Parole. Et peut-être de commencer avec ce texte fondamental du Deutéronome 6, 4-7…

« Que la famille soit ! » Et Dieu vit que cela était très bon.